Comment traiter une piscine ?

Une piscine est un endroit pour se rafraîchir, se donner du plaisir et un excellent moyen de se détendre. Qu'il s’agisse de piscines conçues en plein air dans une salle, elles doivent bénéficier d’un traitement spécial. Dans le but de préserver l’intégrité et la santé des nageurs et autres, une piscine doit être bien traitée. Voici comment traiter une piscine.

Le traitement avec des produits récurrents

Il s’agit essentiellement des produits chimiques d’une part et d’autre part des produits naturels. Pour plus d’information, consultez le Blog piscine. D’abord, l’usage du chlore apparaît comme le produit le plus utilisé pour traiter l’eau d’une piscine. Grâce à ces propriétés anti-bactériennes, anti-algicide, le chlore est bien armé pour éliminer les bactéries. Le dosage se fait suite à une série de calculs de quoi maintenir le pH de l’eau constant tout en étant sans danger pour le corps humain spécialement pour les yeux. Ensuite, le brome utilisé comme désinfectant. Il a essentiellement pour fonction de purifier l’eau en détruisant les micro-organismes. Toutefois, l’usage du brome et du chlore à la fois est à éviter à moins que le chlore soit stabilisé. Parlant des produits naturels, il s’agit de l’électrolyse du sel. Très économique et en plus d’être sans danger pour l’environnement. Elle nécessite un électrolyseur.

Le traitement avec des produits curatifs

Lorsque les calculs pour avoir le dosage parfait se révèle faux, il y a des produits pour palier à ces problèmes de déséquilibre. Il n’est pas question seulement du déséquilibre, mais aussi d’un filtrage partiel ou même de la présence des agents pathogène dans l’eau. L’usage des produits anti-algues lorsque l’eau devient trouble ou vire à une coloration verte. Elles sont recommandées lorsque vous jugez de la présence des algues en prolifération. L’usage des produits anticalcaire afin de rendre plus claire l’eau de la piscine jugé trouble. En dehors de ces variétés de produits, il y a le clarifiant pour piscine qui est utilisé en dernier recours. Il n’est jamais utilisé seul, mais en complémentarité avec d’autre produit comme le chlore par exemple.