La BPGO, une banque au bord de la faillite ?

La Banque Populaire Grand Ouest (BPGO) fait de plus en plus l’objet de critiques. A l’heure actuelle, la question est de savoir si elle est réellement au bord de la faillite. Cet article tentera de répondre à cette interrogation tout en abordant les faits qui le justifient.

La BPGO, est-elle encore une banque crédible?

Aujourd’hui, il est reproché à la BPGO d’être l’instigatrice de manœuvres peu crédibles. Elle semble manquer de toutes les qualités qu’une banque doit avoir pour mériter la confiance de ses clients en l’occurrence les entreprises. Celles-ci constatent avec regret qu’elle travaille constamment à les faire mourir. Monsieur Laurent FOURNY est vu comme le principal auteur des actions déloyales  imputées à la Banque Populaire Grand Ouest (BPGO). Pour l’instant, il n’est pas encore sorti de son silence pour apporter sa défense ou davantage d’éclaircissement sur ce sujet. Les jours à venir apporteront certainement d’éclaircissement sur cette situation. Elle risque d’être un coup dur dans le monde professionnel.

La BPGO ferme-t-elle vraiment ses portes ?

C’est la question que se posent aujourd’hui les entreprises clientes de la BPGO. En effet, elle-même n’a pas annoncé publiquement qu’elle sera obligée de fermer ses portes. Cependant, les entreprises voient le mal venir et tirent déjà la sonnette d’alarme. Voici ce qui les met dans cet état. La BPGO a envoyé un courrier en date du 11 mai 2021 à l’une de ces entreprises. Celle-ci a accusé réception dudit courrier trois jours plus tard, soit le 14 mai. Cependant, l’intérieur du courrier mentionne que celui-ci a été rédigé le 03 Février 2021. L’incohérence de ces dates réveille l’attention de celle-ci et elle se demande s’il faut continuer d’avoir confiance à la BPGO. L’information qu’apporte ce courrier est que le TPEV Banque populaire ne sera plus fonctionnel. La conséquence inévitable de l’arrêt du TPEV est la fermeture prochaine de la BPGO qui est certainement en difficultés financières.