Quelles sont les subventions accessibles pour les auto-entrepreneurs?

L’auto-entrepreneur est un entrepreneur individuel qui bénéficie d’un statut allégé et possède plusieurs spécificités. Ainsi, pour devenir auto-entrepreneur, des aides sous forme de mesures d’accompagnement, de financement ont été mises en place. Découvrons dans cet article, les subventions accessibles pour les auto-entrepreneurs et les conditions d’octroi de ces aides.

Les subventions accessibles pour les auto-entrepreneurs

L’auto-entrepreneur peut jouir des aides, quel que soit son domaine d’activité. Ainsi, plusieurs aides sont disponibles pour accompagner l’auto-entrepreneur dans ses activités. Pour plus de détails visitez ce lien latribune.fr. En outre, l’ACRE, (Aide aux Créateurs et Repreneurs d’Entreprises) permet à l’auto-entrepreneur de bénéficier d’une exonération temporaire de cotisations sociales sur 12 mois. De plus, le fonds de garantie à l’initiative des femmes ou FGIF est une subvention qui a été renommée depuis peu. En effet, cette aide a été instaurée par l’Association France Active et a la particularité d’être uniquement dédiée aux femmes qui souhaitent créer une entreprise. AGEFIPH ou l’Association de gestion du fonds pour l’insertion des personnes handicapées est une aide uniquement mise en place au profit des personnes handicapées désirant créer une entreprise. Par ailleurs, l’auto-entrepreneur peut en dehors de ces aides bénéficier des aides régionales et celles européennes qui ont pour but d’accompagner les auto-entrepreneurs pour la création de leur entreprise.

Les conditions d’octroi des aides

Pour bénéficier des aides à la création ou à la reprise d’entreprise, l’auto-entrepreneur doit respecter certains critères. Toutefois, les conditions d’octroi varient d’une aide à l’autre. Ainsi, dans le cas de l’ACRE, il faut d’abord être dans l’une des catégories de bénéficiaires et veiller à ce que votre chiffre d’affaires annuel après abattement ne dépasse pas 41 136 euros. En ce qui concerne l’AGEFIPH, pour en bénéficier, il faut être une personne en chaise roulante, personne ayant perdu l’usage de ses jambes ou victime de malformations les empêchant de se déplacer. Chaque aide possède d’ailleurs son critère à respecter avant d’en bénéficier.